vendredi 29 mai 2015

Jolie Aubépine


Je ne sais pas pourquoi mais quand j'ai réalisé cette série de photos au mois de février je n'aimais pas le résultat. Finalement quand monsieur a vidé l'appareil je me suis dit que, quand même, cette robe méritait bien un petit article sur le blog. Vous m'excuserez donc de ces photos un peu hors saison.
Cet article me tient à cœur car je vous présente aujourd'hui ma robe chouchou de l’automne hiver : l'Aubépine de chez Deer and Doe. Pourtant, il faut vous dire qu'à l'origine je n'étais absolument pas fan du modèle. La faute sans doute au corsage un peu blousant que je ne trouvais pas des plus seyants. Résultat, lors de la sortie de ce modèle je ne m'imaginais pas du tout porter une Aubépine, même si il existe tout de même un certain nombre de version très chouettes comme celle de Mathilde, d'Hello Elo ou encore d'une parisienne en Helvétie.
Puis, un jour je suis tombée sur la version de Gigette qui a réalisé une Aubépine sans élastique. Et là ce fut la révélation, moi aussi je voulais la même robe. Et oui car pour moi le point fort de ce modèle est son côté loose, avec l'ampleur du corsage et la jupe, combiné au seyant du décolleté danseuse et de la taille empire. Un parfait compromis pour les filles avec un peu de poitrine qui sont lasses des robes bien cintrées qui compriment un peu la taille.




Pour tout vous dire des Aubépines il y en a eu deux. Ma première version de ce patron était en baptiste bleu marine Les Trouvailles d'Amandine. Une robe absolument parfaite, très cosy et toute douce. Malheureusement cette première version, que je mettais jusqu'au mois de mars, est ressortie complètement tâchée de ma machine. La faute à l'eau calcaire de l'agglomération nantaise qui en plus d'abimer mes vêtements et mes appareils électro ménagés, me donne une peau et des cheveux tout abîmés (vive le vinaigre blanc d'ailleurs).

Bon passons sur mes problèmes de femme au foyer et revenons à cette version. Le tissu provient de la boutique Un chat-sur-un-fil. Il s'agit d'un mélange de coton viscose dans les tons camel. Si ce tissu a été au départ un véritable coup de cœur, j'avoue qu'il m'a un peu déçu sur le long terme. En effet, à mesure que je la lave ma robe à tendance à boulocher. C'est vraiment dommage car j'adore cette robe mais je ne pense pas qu'elle tiendra plus d'un ou deux ans. J'en reviens d'ailleurs toujours au même problème, les tissus c'est une véritable galère. Enfin bon, le point positif c'est que contrairement aux vêtements du commerce, les vêtements home made peuvent se cloner.



Voilà, à vrai dire je ne sais pas quoi vous raconter sur ce modèle qui a déjà été présenté en long et en large sur la blogosphère. Ah si, curieusement, j'ai remarqué que porter au printemps sans collant et sans gilet elle ne plaît pas beaucoup alors que combinée à un petit blouson, un long gilet, des boots et des collants fantaisies elle fait un véritable carton. Comme quoi l’Aubépine est une robe du froid !



Patron : Aubépine Deer and Doe, t36
 Tissus : coton viscose Un chat sur un fil (plus dispo)
 Modifications: pinces descendues de 1.5 cm, suppression de l'élastique.
 
✂ ✂✂

Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 1 février 2015

Jupe Aime Comme Moun



Ce week-end, je suis sortie de mon cocon, j'ai bravé le froid de ce début de mois de février pour une rapide séance photo d'une jupe que j'affectionne particulièrement.
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 26 janvier 2015

Nouveauté sur le blog : le coin brocante.

Hop une nouvelle en passant car je ne sais pas comment actualiser mes pages. Voici donc le grenier de Moun où vous trouverez tous les patrons et tous les tissus dont je me sépare. Il y'a pleins de choses sympas (du art gallery, du tissu de chez Henry et Henriette, du jersey, de la viscose...).


Donc c'est par ici que ça se passe : le grenier de Moun

A bientôt !
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 1 janvier 2015

2014 : le bilan !

Y a-t-il encore quelqu’un par ici ? Je sais : depuis septembre je n'ai pas beaucoup signe de vie ... Et pourtant,  la petite collection d'automne est entièrement cousue. D'autres projets sont sur le feu et je me suis même mise au crochet. D'ailleurs je pense avoir au final bien plus cousu cette année qu'auparavant. Bref, ma vie est bien remplie côté couture.

D'un point de vue plus personnel et sans entrer dans les détails, cette année a été une année très riche mais aussi parfois très éprouvante. Je pense avoir pleinement pris conscience de ma sensibilité, de mon exigence envers moi-même aussi, de l'investissement et de l’énergie que je peux mettre dans tout ce que je fais. Au final le blog peut  prendre beaucoup d'espace dans ma vie, souvent jusqu'à ce que je ressente une sorte d’envahissement. Car oui je suis très attentive à vos commentaires, et à vos remarques. Je ressens beaucoup de plaisir à vous lire et à voir que mes créations plaisent toujours.
Bref, je suis sensible et si vous êtes dans mon cas lisez ce livre il est vraiment passionnant.

Cette année, il a fallu faire des choix et j'avoue que le blog et la blogo en général ne font pas (plus ?) partie de mes priorités. Alors voilà, si comme cet été, j'ai envie d'écrire trois articles par semaine, car j'ai le temps et l’esprit libre, je le fais. Mais si,comme en ce moment, j'ai dix mille choses à penser et à faire et bien je privilégie la couture pour m'évader. Résultat je ne blogue pas et ça me va très bien comme ça.
Rendez-vous sur Hellocoton !